30 novembre 2009

Historique des jardins japonais suite et fin

Jardin ouest du temple Tōfuku-ji (1939) Sous l’ère Meiji (1868-1912), les jardins incorporent des motifs occidentaux, en particulier de grandes pelouses dégagées et une grande variété de plantes. Dans certains jardins, les formes occidentales et japonaises coexistent côte à côte, dans d’autres, elles sont fusionnées. Shinjuku Gyoen est un jardin représentatif de cette période. En 1893, Josiah Conder (un architecte britannique installé à Tōkyō) publie Landscape Gardening in Japan, qui fait découvrir l’art du jardin japonais en... [Lire la suite]
Posté par pat200 à 08:26 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

29 novembre 2009

Epoque D'Edo

C'est un bonheur de continuer cette série sur l'histoire des jardins japonais qui me donnent une grande sérénité .Merci pour vos passages Époque d'Edo L'époque d'Edo (1600-1868) voit le développement de deux classes, les daimyo (gouverneurs féodaux) et les chōnin (bourgeois). Les premiers installent d'immenses jardins de promenade dans leur domaine, tandis que les seconds créent de minuscules jardins dans la cour de leur maison. Les premiers jardins de promenade sont construits pendant l’époque de Kamakura, mais atteignent... [Lire la suite]
Posté par pat200 à 17:22 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
29 novembre 2009

Epoque Momoyama

Jardin et maison de thé « Shunsoro », construite par Urakusai Oda, frère de Nobunaga Oda Époque Momoyama L'époque Momoyama ne dure que 32 ans (1568-1600), mais est marquée par le développement de la cérémonie du thé. Sous l’influence de Sen no Rikyū (1522-1591), la cérémonie du thé se codifie autour du principe du wabi (侘び, rusticité ou « raffinement sobre et calme »). À l’opposé des pavillons de thé opulents favorisés par la noblesse, le mouvement wabi-cha rejette les artifices et met en valeur la simplicité et... [Lire la suite]
Posté par pat200 à 07:53 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
27 novembre 2009

Jardins japonais Kamakura Muromachi

Époques de Kamakura et de Muromachi L'époque de Kamakura marque le passage graduel du pouvoir de la noblesse aux militaires (bakufu) et l'ascendance des samouraïs, au moment où le bouddhisme zen s'étend dans le pays et où l'influence de la culture chinoise (Song) se renouvelle. Ces transformations provoquent une transition en profondeur de la fonction et de l'esthétique des jardins. Le bouddhisme zen se développe au Japon à partir du Xe siècle. Les premiers jardins zen sont conçus pendant l’époque de Kamakura (1185-1333) ; ils... [Lire la suite]
Posté par pat200 à 08:23 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
26 novembre 2009

Jardin japonais : Epoque Heian

Époque Heian Le premier style japonais, shinden-zukuri, qui est principalement un style architectural, se développe pendant l’époque Heian (794-1185). Il est fortement marqué par la géomancie chinoise : les bâtiments sont disposés selon les points cardinaux, autour d’un bâtiment central (shinden). Une rivière traverse le complexe du nord-est vers le sud-ouest, puis rejoint une mare au sud du bâtiment (le jardin est appelé chitei ou « jardin-mare »), et repart d’ouest en est devant ce bâtiment. Une île se trouve généralement... [Lire la suite]
Posté par pat200 à 09:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
25 novembre 2009

Jardins japonais historique: l'antiquité

Pendant la période Jōmon (avant –300), les abords dégagés des arbres, des rochers ou des chutes d’eau ainsi que des plages de galets sont utilisés à des fins religieuses, et certains rochers ont une signification divine qui sera transmise au shintoïsme : ils abritent les kami. Les premiers sanctuaires shintō de la période Yayoi (–300 à +250), dont le Ise-jingû[3], utilisent des graviers ou du sable pour délimiter un espace sacré (yuniwa). Parallèlement, la culture du riz entraîne le terrassement et l’irrigation, et donne... [Lire la suite]
Posté par pat200 à 14:34 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

24 novembre 2009

Le jardin japonais: les plantes

Les plantes sont principalement choisies selon des critères esthétiques : elles servent à dissimuler ou mettre en valeur certaines parties du jardin, et fleurissent ou prennent des couleurs à différents moments de l’année. Les mousses sont utilisées dans de nombreux jardins à vocation religieuse. Les parterres de fleurs sont historiquement rares, mais courants dans les jardins modernes. Certaines plantes sont choisies pour des raisons religieuses, comme le lotus sacré, ou symboliques, comme le pin, qui représente la longévité.... [Lire la suite]
Posté par pat200 à 08:39 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
24 novembre 2009

Les jardins japonais l'eau

L'eau joue un rôle purificateur dans le shintoïsme, et un rôle esthétique dès les premiers jardins, fortement inspirés des jardins chinois. Les plans d'eau sont souvent dessinés en forme de sinogrammes, et presque toujours de manière irrégulière et asymétrique. La plupart sont alimentés par des cours d'eau naturels, certains utilisent des canalisations. Les cours d'eau sont eux aussi aménagés : pour représenter des torrents, ils sont étroits, tortueux, et leur lit est couvert de pierres ; pour représenter des rivières... [Lire la suite]
Posté par pat200 à 07:49 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
23 novembre 2009

Le sable dans les jardins japonais

L'utilisation de sable (砂, suna) et de gravier (jari) pour marquer des lieux sacrés remonte à l'antiquité. Des motifs y sont dessinés à l'aide de râteaux ; initialement, ils représentaient des vagues et des courants, plus récemment, des formes abstraites sont aussi dessinées. Les motifs ondulants tracés sur le sable donnent une impression de mouvement, et offrent un contraste net avec les rochers, statiques.
Posté par pat200 à 07:53 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
18 novembre 2009

Jardins japonais suite...

Le shakkei (借景, « paysages empruntés » ou « emprunt du paysage ») est une technique japonaise utilisée par les paysagistes pour donner l’impression d’un jardin aux dimensions infinies, les jardins japonais étant généralement plus petits que les jardins chinois. Des arbres dissimulent les limites réelles du jardin, et des éléments distants (naturels comme des montagnes, ou construits comme des temples ou des pagodes) sont « capturés » dans la composition du jardin[2]. Les Japonais utilisaient autrefois le terme ikedori («... [Lire la suite]
Posté par pat200 à 09:26 - - Commentaires [5] - Permalien [#]